Maria Montessori

Maria Montessori est née en Italie le 30 août 1870. Son père est assez rude avec une éducation très dure et sa mère est issue d’une famille de chercheurs. Son père souhaite qu’elle devienne enseignante, unique métier prestigieux pour une femme à l’époque. C’est contre l’avis de tous et surtout sans le soutien de son père) qu’elle réussit à s’inscrire en faculté de médecine, qui est normalement réservée aux garçons. Après un véritable parcours du combattant, elle devient en 1887 la première femme à obtenir un diplôme de médecine en Italie. Elle décide tout de même de poursuivre ses études dans les domaines suivants ; la biologie, la psychologie et la philosophie.

 

Et après ?

 

Elle travaille durant 2 ans en clinique psychiatrique. Elle étudie le comportement des enfants dit « neuro-atypiques ». Elle les observe attentivement et prend conscience que ces enfants ont une soif d’apprendre et sont par conséquent attirés par des choses plus que par d’autres. Ils ont tout simplement besoin de matériel adapté. Elle les observe beaucoup et considère qu’ils ont davantage besoin d’une aide pédagogique que médicale. En effet, ces enfants étaient livrés à eux-mêmes, mélangés à des adultes et sans aucun matériel.

Elle voyage notamment en France et s’intéresse aux travaux d’Édouard Seguin (qui a créé du matériel pour enfant déficient) et de Jean Itard (célèbre pour avoir aidé Victor, enfant sauvage de l’Aveyron). Elle observe également, que l’enfant à ce besoin de répétition pour confirmer ses gestes, être précis et minutieux. Ce n’est pas le résultat qui compte, mais le processus de développement que l’enfant aura choisi. Maria Montessori parlera de « pédagogie scientifique ». Le but n’est pas que l’enfant soit « en avance », mais qu’il progresse à son rythme avec envie mais surtout qu’il soit épanoui.Il s’avère que les enfants dont elle s’occupe font d’énormes progrès, notamment en lecture et en écriture. Certains enfants arrivent même à obtenir leur certificat de fin d’étude. C’est une révélation pour elle. Elle devient pédagogue.

 

Première Maison des enfants

 

En 1907, elle ouvre la première « casa del bambini » (Maison des enfants). Elle n’appellera pas cela « Ecole Montessori ». Cette maison est pour des enfants livrés à eux-mêmes dans un quartier ouvrier de Rome. Maria (qui prend le rôle d’éducatrice s’occupe alors d’une cinquantaine d’enfants avec son assistante. Elles leur proposent du matériel adapté, qu’elle a elle-même créé. Elle va alors observer les enfants et adapter continuellement le matériel et les activités qu’elle leur propose.

M.M va se rendre compte que les enfants ont besoin d‘ordre. Ils aiment choisir librement leurs activités et pouvoir les répéter aussi longtemps qu’ils le souhaitent. Ella va insister sur le fait qu’elle n’a rien inventé et n’a fait qu’observer. C’est là que va naitre sa « pédagogie scientifique ». Les progrès des enfants se transmettent aussi à leur entourage et ils sont tels que l’on vient du monde entier pour observer cette école.

 

Le matériel Montessori

 

Ce matériel didactique a été conçu par 3 grands médecins, le premier Jean Itard puis le docteur Edouart Séguin et pour finir Maria Montessori qui complète et développe celui-ci.

Ce matériel propose plusieurs aspects ;

  • Il est auto-correctif ;
  • Il est monotâche. Les neurosciences insistent bien là-dessus , l’être humain ne peux pas faire plusieurs choses à la fois donc le matériel scolaire doit comporter une seule difficulté à la fois ;
  • Il est beau et esthétique. Le matériel attire l’oeil des enfants, il suscite l’envie ;
  • Il est progressif

Quelques exemples de Matériel crée par Edouart Seguin :

  • Boîtes à odeurs (Vie sensorielle) ;
  • Boîtes des couleurs (Vie sensorielle) ;
  • Les barres rouges (Vie sensorielle) ;
  • La tour rose (Vie sensorielle) ;
  • Tableaux à double entrée (Mathématiques) ;
  • Les tables de Seguin (Mathématiques)

Jean ITARD utilise des outils pédagogiques tels que :

  • Plaquettes tactiles (Sensoriel) ;
  • «puzzle de lettres» pour apprendre l’alphabet qui serviront pour Maria MONTESSORI (langage) ;
  • Boîtes des couleurs (Vie sensorielle)

 

Une renommée mondiale

 

En 1913, Maria Montessori donne son premier cours international. Des centaines d’étudiants arrivent de monde entier. De 1914 à 1918, elle décide de s’exiler aux États Unis. Le continent Américain ont comme projet de mettre en place la pédagogie dans toutes les écoles du continent. M.M devient une « star ».

 

Exile et écriture

 

Maria Montessori quitte l’Italie pour les États-Unis pendant la guerre 14/18. Elle s’exile de nouveau en Inde pendant la guerre 39/45. En Inde, malgré la guerre, Maria Montessori vie de belles périodes car elle prend le temps d’observer les enfants. Notamment, de la naissance à 3ans. Elle développe également avec son fils la méthode pour les  enfants de 6 à 12 ans. Elle rédige de nombreux ouvrages pour transmettre ses principes. Elle insiste sur le fait que les rapports entre les enfants et les adultes, mais aussi avec tout leur entourage conditionnent la nature de l’homme de demain. « L’établissement d’une paix durable est l’objet même de l’éducation » (L’Éducation et la Paix, Maria Montessori).

Elle voyage aussi énormément pour transmettre son savoir et surtout apprendre aux autres à observer les enfants sans jugement.

 

L’Association Montessori Internationale

 

En 1929, M.M fonde l’association Montessori Internationale. Le siège de l’association se situe à Amsterdam aux Pays-Bas. L’importance de créer cette association est de promouvoir les principes pédagogiques et pratiques qu’elle formule pour le plein développement de l’être humain. Maria Montessori insiste bien sur le fait que ce n’est pas une méthode. Elle n’écrira donc jamais « La méthode Montessori ».

 

Après 1946 ?

 

Elle rentre en Hollande et vie quelques années de voyages comme le Pakistan. Elle écrit son dernier livre « l’esprit absorbant de l’enfant ».

M.M est très triste que beaucoup d’écoles Montessori à son nom ouvrent et que celles-ci ne vivent pas l’esprit qu’il faut vivre. Elle se rend compte que tout cela l’a dépasse.

Elle meurt le 6 mai 1952, dévouée aux enfants et laissant derrière elle ses nombreux ouvrages.

Mario Montessori, son fils repris la présidence jusqu’en 1985 de l’’Association Montessori Internationale.

 

Et maintenant ?

 

20 000 écoles Montessori dans le monde et environ 250 en France. Les fondateurs de Wikipedia, Amazone, Google ainsi que les créateurs des sims sont passés par l’éducation Montessori.

Les objectifs des écoles Montessori restent identiques à ceux de la maison des enfants crée par Maria Montessori :

  • Mettre en avant l’autonomie de l’enfant ;
  • Développer sa confiance en lui ;
  • Éveiller l’enfant
  • Être à l’écoute de l’enfant ;
  • Apporter des apprentissages concrets / du matériel concret / du matériel spécifique ;
  • Respecter les périodes sensibles / la période sensible de l’enfant ;
  • Respecter le rythme de chaque enfant ;
  • L’Épanouissement de l’enfant ;
  • Accompagner l’enfant vers l’autodiscipline
  • Développer leur curiosité
  • Apporter une éducation positive
  • etc.

La pédagogie Montessori se met en place dans les écoles publiques (école traditionnelle), les écoles privées sous-contrat, les crèches, jardin d’enfants, multi-accueil, chez les assistantes maternelles ou même pour l’école à la maison. Une école Montessori est généralement une école hors-contrat. Les frais de scolarité reposent sur les parents. Si la pédagogie Montessori ne constitue pas intégralement le projet pédagogique elle est accompagnée très souvent d’autres pédagogiques comme la pédagogie Freinet ou la pédagogie Steiner Waldorf. Nous appellerons alors une structure à pédagogie alternative, une école indépendant ou une école démocratique.

Les accueillants sont nommés par différent termes :

  • Éducateur / Éducatrice Montessori
  • Assistante / Assistante Montessori
  • Équipe pédagogique Montessori

 

Montessori une mode ?

 

Comme vous avez pu lire ; Non Montessori n’est pas un effet de mode !

La méthode Montessori existe depuis des années, mais nous en entendons parler de plus en plus grâce ;

  • Aux travaux de l’institutrice Céline Alvarez qui en 2011 met en place cet environnement dans sa classe à 3 niveaux d’âges. Elle décide de sélectionner le matériel créé par les trois grands pédagogues vus précédemment . Elle décide de mettre en place cet environnement / ambiance car c’est un environnement beau, ordonné, rangé et surtout qui donne envie à l’enfant. La conclusion au bout de 3 ans ? Tous les enfants avaient 1 an voir 2 ans d’avance sur la lecture par rapport à la norme. Les parents quant à eux ont remarqué que leurs enfants étaient heureux d’aller à l’école, ils étaient plus concentrés et plus autonomes aussi. Le résultat fut spectaculaire à tel point que le CNRS (centre national de la recherche scientifique) décide de valider le travail de Céline Alvarez.

Livre : Les lois naturelles de l’enfant

  • Le documentaire le maître est l’enfant : Alexandre Mourot décide d’aller à la rencontre de Christian Maréchal, professeur dans une école maternelle de 28 enfants de 3 à 6 ans. Christian Maréchal travaille depuis des années avec l’aide de la pédagogie Montessori. Cette classe durant deux ans a accueilli les caméras d’Alexandre. On y découvre l’environnement de la salle de classe, le matériel pédagogique, mais surtout une ambiance calme, accueillant des enfants libres de leurs mouvements et de leurs choix d’activités. Christian est un guide, un accompagnateur, il reste discret et prend plaisir à exercer.

 

D’autres articles qui peuvent vous intéresser :

Comment appliquer la pédagogie Montessori à la maison de la naissance à 3 ans ? ICI

Comment devenir éducatrice Montessori ? ICI

Les bienfaits de la pédagogie Montessori ! Raisons et explications ICI

 

Vous souhaitez vous former à la pédagogie Montessori : Rendez-vous sur les pages formations / se former – Formatrice Emilie BOUILLOT – Centre de formation MONTESSORI DU 47 ICI

 

Quelques livre Montessori ne comportant que très peu d’erreur :

  • 60 activités Montessori pour mon bébé – Marie-Hélène Place
  • Montessori de la naissance à 3 ans – Charlotte Poussin
  • Apprends-moi à faire seul – Charlotte Poussin

Mise en ligne par Montessori du 47 – Écrit par Emilie BOUILLOT

NOUS CONTACTER

2, IMPASSE DU TURQUET

47000 AGEN

CONTACT@EMILIEBOUILLOT.COM

06 50 07 24 01