• La capacité d’écoute et de concentration
  • L’aptitude à s’exprimer et à mieux communiquer
  • La capacité à interpréter et à exprimer les émotions
  • L’ aptitude à imager et à imaginer
  • La capacité d’analyse
  • La confiance en soi
  • La culture
  • Une meilleure connaissance de la langue
  • Un moyen de développer la mémoire et de lutter contre le stress

 

 

Quel type de livre et pour quel âge ? 

 

 

Dés la naissance et jusqu à dix-huit mois, les livres « plastique » pour le bain, les livres avec des pages cartonnées, les livres avec différentes textures, avec des points sonores, avec des languettes ou des rabats sont idéaux pour le premier éveil à la lecture.

 

 

Les livres musicaux sont appréciés par l’enfant.Il peut ,de manière autonome , appuyer sur les pastilles et actionner la musique. C’est aussi un bon moyen de lui faire découvrir d’autres cultures par la musique.

 

 

Les imagiers, avec de vraies photos-moins de dix par page afin de ne pas le saturer d’informations -et des volets à soulever sont aussi très appréciés par l’enfant, qui participe activement à l’expérience de la découverte.

 

 

Le fait de nommer les objets et de l’inviter à les répéter, s’il est assez grand, l’aidera à les mémoriser.

 

 

Quand l’enfant commence à bien lire, les livres éducatifs ont toute leur place

 

 

– comme par exemple des « cherche et trouve » avec des images et des objets peu nombreux et gros, donneront confiance à l’enfant en ses capacités d’observation .Ils lui permettront de développer sa mémoire et sa concentration tout en s’amusant.

 

– les documentaires : Il en existe pour tous les âges et sur tous les sujets, avec des volets, des sons, des effets optiques, des autocollants.

 

 

Quand lire des histoires anthropomorphiques?

 

 

Maria MONTESSORI conseille vivement de lire des contes et notamment des contes anthropomorphiques vers l’âge de six ans.

 

En effet, d’après son expérience ,c’est à cet âge que les contes intéressent les enfants ; Avant, ils ont besoin d’expérimenter avec tous leurs sens, de s’immerger dans le réel, dans l’ordinaire.

 

Elle a remarqué que certains enfants pouvaient confondre le réel avec l’imaginaire. De plus, écouter un conte leur demande de la patience et de la concentration, qualités qu’ils ne possèdent pas complètement avant cet âge.

 

Dans ce domaine, le plus important consiste pour les familles à partager des moments de qualité tout en expliquant à l’enfant ,même s’il est tout petit, que les animaux ne peuvent pas parler.

 

 

 

 

Comment installer une bibliothèque?

 

 

 

 

Il s’agit de délimiter, dans le salon ou dans la chambre de l’enfant, le coin lecture en y mettant un tapis, un petit matelas au sol et des coussins. 

 

 

 

Les livres doivent être placés à la hauteur de l’enfant pour favoriser son autonomie.Il convient également de limiter le nombre de livre à une dizaine.

 

 

 

L’idéal consiste à les faire tourner en fonction des saisons, des centres d’intérêt de l’enfant .

 

 

 

L’apprentissage, par l’enfant ,de prendre soin des livres et de les ranger à leur place est essentiel. L’instauration d’une routine leur permettra de se repérer dans la journée. Le meilleur moment pour la lecture? C’est celui qui convient aux parents et à l’enfant. C’est un moment de partage qui exige du calme. Le soir, au moment du coucher, en est un parfait exemple.

 

 

 

Mise en ligne par MONTESSORI DU 47écrit par Mathilde BIENDON

 

 

 

NOUS CONTACTER

2, IMPASSE DU TURQUET

47000 AGEN

CONTACT@EMILIEBOUILLOT.COM

06 50 07 24 01